2016 : Les belles NEWS ¨. ¨. ¨ 2017 : Nos souhaits pour l’Odorat…

2016 se retire à petits pas…
Faisons le bilan du côté de l’odorat…

Côté francophone, l’année a bien débutée avec la projection du film L’odorat à travers l’hexagone et jusqu’ici en Suisse.

C’est du côté germanophone que la suite s’est accélérée avec le festival Osmodrama, magnifique expérience culturelle associant notre nez avec des lectures, des films, des concerts, et autres performances.

Souvenir d'Osmodrama en septembre 2016
Souvenir d’Osmodrama en septembre 2016

Le tout était orchestré par un incroyable « orgue à odeur » nommé Smeller 2.0.

Enfin, l’année 2016 s’est terminée en beauté avec le projet Matière première, de Journal d’un anosmique.  Un livre rassemble les créations artistiques (dessin, peinture, musique, recette de cuisine ou encore patron de couture) inspirées par une sélection d’odeur.

Livre "Première matière" - expériences olfactives de Journal d'un anosmique
Livre « Première matière » – expériences olfactives de Journal d’un anosmique

Pour 2017, nos voeux :
– davantage de senteurs dans les propositions culturelles
– davantage d’éducation à l’odorat en milieu scolaire
– et toujours la joie de sentir une odeur qui nous inspire !!

Conte sur le chocolat par Caroline Cortès, le 11 décembre 2016 à Courrendlin et le 16 décembre 2016 à Morges

« Ondes de Choc » : un conte sur le chocolat de Caroline Cortès, suivi d’une dégustation de surprises chocolatées.
Ondes de Choc
Ondes de Choc
L’histoire se passe dans une chocolaterie, le jour de son inauguration où se rencontrent différents personnages invités pour la circonstance : une grand-mère pour qui le chocolat a une valeur sacrée … et pour cause ! Un chocologue pédant pour qui le cacao n’a aucun secret, un journaliste raté qui rêve d’être un héros, une chocolatière passionnée qui bichonne ses clients à qui elle donne des noms très particuliers, son mari qui se bat avec la sono et une délégation très attendue  sans trop savoir pourquoi Charlotte la chocolatière leur accorde tant d’importance …
Venez découvrir son histoire et ses habitués, chacun ses manies, chacun sa gourmandise, chacun son secret  …  

Lieux et dates :
Le  dimanche 11 décembre à 17h  à la Vieille église St Barthélémy de Courrendlin (CH).
Le vendredi 16 décembre à 20h à la bibliothèque municipale de Morges (CH).
– Entrée libre –

Exposition multisensorielle « Dialogue d’essences », Paris, du 28 juin au 3 juillet 2016

DIALOGUES D’ESSENCES  revient avec une exposition multi-sensorielle alliant odeur, peinture et musique.
Ce projet artistique dédié aux sens ouvre ses portes au cœur de Paris sous des allures de laboratoire d’innovation du 28 juin au 03 juillet 2016 et promet d’être le rendez-vous incontournable pour tous les aventuriers et curieux en quête de découvertes et d’expériences inédites !

Dialogues d'Essences
Dialogues d’Essences

Les passionnés des sens et amoureux d’odeurs pourront vivre un vertige émotionnel unique en vibrant autour de 9 œuvres qui allient peintures, odeurs et musiques sous forme d’installations innovantes – 2 cocons, des cabines multisensorielles pour vous immerger dans l’expérience du dialogue des sens, et le « baladodeur » comme guide. Comptez 1h pour jouir pleinement des expériences. Imaginez-vous devenir « sensacteur » !

Susanne SCHUSTER pour l’équipe des Dialogues d’Essences.

Pour en savoir plus : Dialogues d’Essences
Lieu : Laboratoire d’Exposition au 13 rue de l’Echiquier, 75010 Paris

 

 

 

 

Ko-ro : brûle-encens de Koya-san raconté par YUZU Voyages au Japon

Ko-ro (brûle-encens) par Yuzu Voyages au Japon
Ko-ro (brûle-encens) par Yuzu Voyages au Japon

Ce brûle encens vient de Koya-san, un des lieux les plus mystique des monts sacrés du Japon. Sise dans la péninsule de Kii , Koya-san est une cité qui invite à la spiritualité. Elle compte de nombreux temples et, dans ses forêts, le plus grand cimetière du Japon : quelques 200.000 tombes dont certaines sont millénaires.  Ce centre  du bouddhisme Shingon attire de nombreux pèlerins et, partout, l’odeur subtile de l’encens flotte dans l’air.

Matériel : charbon, cendre, copeaux de bois parfumés, brûle-encens en bronze
Matériel : charbon, cendre, copeaux de bois parfumés, brûle-encens en bronze

Après une marche sur un sentier forestier,  en arpentant la rue principale de la ville, je suis tombée sur un magasin ‘Daishido’, un magasin spécialisé dans la vente d’encens. J’y ai trouvé  le brûle encens de mes rêves, celui  qui sert à Sora-daki, une manière particulière de diffuser et  d’apprécier son parfum.

On ne brûle pas l’encens ; on le chauffe lentement et patiemment. Cette activité relève en quelque sorte de la méditation ; il faut prendre le temps de toucher et de s’imprégner des textures, celle de la cendre en particulier,  de préparer le charbon avant de l’enfoncer sous la cendre chaude. Lorsque tout est prêt, il faut saupoudrer les fragments de bois parfumé sur la cendre en évitant qu’ils ne brûlent car tout le plaisir olfactif en serait gâché.

Le bois parfumé est un mélange de quinze bois et racines (bois d’Agar, santal, cannelle, etc.). L’encens japonais dégage  une odeur délicate avec une rondeur particulière. Il me fait voyager et me ramène à Koya-san.

Pour en savoir plus sur l’auteur : Tomoko Sano Perret
Pour en savoir plus sur : YUZU Voyages au Japon ou info@yuzuvoyages.ch

Témoignage de Paula Contini : Odeurs de mes vacances à Nosy Be, Madagascar

Étant passionnée de parfums et curieuse, j’ai décidé de voyager à Nosy Be « l’île aux parfums de Madagascar ».
L’île de Nosy Be (appelé également « l’île aux fleurs ou l’île aux parfums ») est également connue et reconnue pour son abondance en plantes médicinales et aromatiques.
J’ai encore la tête pleine des odeurs de mes vacances à Nosy Be, que j’aimerais vous faire partager…

L’hypnotique Ylang-Ylang

© belgianchocolate
© belgianchocolate

À titre de rappel, il convient de noter que l’ylang-ylang est un arbre tropical à feuilles persistantes originaire d’Asie du Sud-est cultivé pour ses fleurs jaunes dont est tirée par distillation l’huile essentielle d’ylang-ylang. Sachez que son utilisation en parfumerie est assez récente. Ce dernier offre une fragrance d’une puissance qui permet à certaines compositions de parfums lentes à s’épanouir, de trouver de la suavité, l’amplitude et du volume. Cette fleur bénie des dieux nous fait succomber par son parfum enivrant… à découvrir lors de votre passage sur l’île de Nosy Be. En effet, réputée pour ses plantations d’Ylang-ylang, c’est selon moi une étape presque obligatoire d’un voyage initiatique à Madagascar…

Café de Madagascar

© Instituto Nacional de Investigaciones Agropecuarias
© Instituto Nacional de Investigaciones Agropecuarias

Il est important de noter que le café constitue l’un des principaux produits d’exportation de Madagascar et devenu également un des emblèmes de la Grande île. Sachez à titre indicatif que le Café Moulu Bio est d’origine malgache. Ce dernier est 100% originaire de Madagascar, naturellement riche en caféine. J’ai eu l’occasion de le goûter lors de mon dernier voyage sur l’île rouge, et je trouve que ce café est vraiment idéal le matin pour un réveil tonique.

Poivre sauvage de Madagascar

© www.vanilleimport.eu
© www.vanilleimport.eu

Le Poivre sauvage de Madagascar, en malgache « voatsiperifery », est présent principalement dans les zones denses de la forêt sempervirens de l’est de l’île. Ce poivre a la particularité d’offrir une palette aromatique incomparable avec des notes à la fois boisées, fruitées et un peu camphrées.

Pour en savoir plus sur l’auteur : Paula Contini
Pour en savoir plus sur : un voyage olfactif à Madagascar